Menu
icon facebook icon twitter
La CIF est l’organisme d’accueil et d’établissement des nouveaux arrivants francophones à l’Île-du-Prince-Édouard. Nous organisons également des activités de sensibilisation portant sur la diversité culturelle. La CIF est responsable du dossier de croissance démographique francophone pour la Communauté acadienne et francophone de l'Î.-P.-É.

AgriInterCulture (AIC) est un programme unique au Canada permettant aux jeunes francophones ayant des qualifications en agriculture (diplôme ou expérience) de travailler dans une entreprise agricole de l’Île-du-Prince-Édouard. Il vous sera possible de travailler dans différents types d’exploitation allant de la culture de bleuet à l’élevage bovin en passant par l’apiculture. Les contrats de travail proposés auront une durée de quelques mois jusqu’à 2 ans maximum. La prolongation peut se faire par l’octroi d’un autre type de contrat de travail et éventuellement vous mener à la résidence permanente au Canada.

Pour participer, il sera nécessaire d’obtenir un permis de travail. Deux façons s'offrent à vous, soit par une demande auprès des services de Citoyenneté et Immigration Canadasoit en passant par l’Expérience Internationale Canada (EIC), dans la catégorie vacances-travail (PVT), jeunes professionnels ou stage coop international.

Le coordonnateur à l’accueil et au recrutement des immigrants temporaires francophones à l’Île-du-Prince-Édouard sera en charge de vous accompagner dès votre arrivée pour vous assurer les premiers services d’établissement. Vous serez invités à participer à des ateliers d’informations, de discussions et de découverte pour permettre à tous de faire connaissance et d’apprivoiser rapidement l'« Island way of life ».

Inscrivez-vous à nos services afin d’être contactés. N’oubliez pas d’indiquer que vous êtes intéressé au programme AgriInterCulture

Lien vers des fiches sur les postes à pourvoir:

Gardien/gardienne de troupeau

Liens utiles :

Le site web d’information par excellence pour les Pvtistes qui séjourneront au Canada.

Vous pouvez y télécharger un guide d’information complet sur le PVT au Canada.

Le site web d’information sur les catégories d’Expérience internationale Canada du gouvernement du Canada.
Le site web de Citoyenneté et Immigration Canada.

Site de l’ambassade du Canada en France


Vos contacts :
Yoan Rousseau

Coordonnateur au recrutement et à l'accueil des immigrants fancophones temporaires à l'Î.-P.-É.

Jacinthe Lemire
Directrice

Quels sont les objectifs du programme AgriInterCulture?

-        Accroître la communauté acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.-É.).

-        Aider les fermiers de l’Î.-P.-É. à recruter de la main-d’œuvre agricole qualifiée.

Qui sont les stagiaires et d’où viennent-ils?

-        Travailleurs agricoles qualifiés qui participent actuellement à un programme agricole ou diplômés d’un tel programme.

-        Ils sont éligibles pour l’obtention d’un visa de travail canadien. La majorité d’entre eux devraient provenir de la France et la Belgique.

Combien de temps les stagiaires doivent-ils travailler à la ferme?

-        De 3 à 24 mois, selon l’entente conclue entre le fermier et le stagiaire ainsi que le permis de travail de l’individu.

Dois-je rémunérer les stagiaires?

-        Oui, les stagiaires doivent être rémunérés. Au moment de la rédaction du contrat, le fermier et le stagiaire détermineront le taux salarial.

-        Taux salarial :

o   10,50 $ l’heure pour les étudiants

o   14,00 $ et plus l’heure pour les diplômés

Qu’en est-il de l’hébergement et des repas?

-        Les fermiers peuvent CHOISIR de fournir l’hébergement et les repas aux travailleurs d’AgriInterCulture

-        Les fermiers qui hébergent des travailleurs sur leur ferme reçoivent une réduction sur le salaire des travailleurs


o   Possibilité de déduire un maximum de :

o  25 $ par semaine – hébergement seulement;

o  45 $ par semaine – repas seulement;

o  56 $ par semaine – hébergement et repas.



-        Les fermiers qui ne peuvent pas héberger leurs travailleurs doivent payer les frais de déplacement du lieu d’hébergement à la ferme pour leurs travailleurs

·       Les fermiers peuvent demander de l’aide pour trouver des conditions d’hébergement convenables pour les travailleurs


Quels sont certains des services offerts aux fermiers par le programme?

-        Accès à une main-d’œuvre qualifiée jusqu’à 24 mois avec possibilité d’extension

-        Annonces pour offre d’emploi et aide au recrutement

-        Atelier de formation culturel

-        Aide à l’installation du stagiaire

AIC Transparent

Les entrepreneurs agricoles de l'Île-du-Prince-Édouard ont une demande constante d'aide fiable et performante sur leur exploitation. L'impossibilité de combler cette main-d'œuvre agricole qualifiée dans notre province demeure un casse-tête difficile à résoudre, en particulier compte tenu du déclin des communautés rurales. Cette évolution démographique a créé des défis uniques pour les agriculteurs qui veulent se développer ou diversifier leurs activités.

AgriInterCulture est un programme de recrutement de main-d'œuvre qualifiée créé par La Coopérative d'intégration francophone de l'Î.-P.-É. (CIF) pour aider à répondre aux besoins de main-d'œuvre qualifiée auprès des agriculteurs de l'Î.-P.-É.

Le but de ce projet est de recruter des travailleurs étrangers francophones à l'île en leur garantissant un emploi ainsi que de contribuer au développement économique du secteur agricole de l'Î.-P.-É. La durée des contrats de travail pourrait varier de 3 à 24 mois.

Une gamme de services sera offerte aux travailleurs et aux fermiers participant au projet : jumelage du travailleur avec une des entreprises hôtes, ateliers de formation, aide à l'établissement, etc. Il est prévu que les participants commencent leur travail en juin.

Que vous soyez à la recherche d'un emploi/stage ou d'un employé compétent et qualifié, cette expérience, unique au Canada, vous permettra d'occuper un poste qui nécessite de réelles qualifications, d'échanger votre expertise dans votre domaine de compétence et de pouvoir faire grandir l'économie d'une entreprise dans un contrat gagnant-gagnant.

Évaluation de la langue française

La Coopérative d'intégration francophone offre gratuitement une évaluation officielle de la langue française à tout résident permanent vivant à l'Île-du-Prince-Édouard. Pour plus d'informations, communiquer avec nous : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Il est également possible de s'autoévaluer (non reconnu) gratuitement en ligne : www.nclc-ael.ca

Cours et ressources pour le français langue seconde disponibles:

Université Sainte-Anne au campus de Charlottetown (payant)

Collège de l'île (payant) :
Université de l'Ile-du-Prince-Édouard (University of Prince Edward Island) (payant):

Logiciels/cours en ligne (gratuit) :

  • CLIC en ligne : CLIC en ligne vous permet d'apprendre le français en ligne sans avoir à vous déplacer. Ce programme est géré par le Centre des niveaux de compétence linguistique canadiens et financé par CIC. http://www.clicenligne.ca/
  • Logiciel Rosetta Stone disponible sur les ordinateurs de la Bibliothèque publique Dr. J.-Edmond-Arsenault.
  • Duolingo : Application mobile et site internet : www.duolingo.com
  • Chuala : Site internet : www.chuala.com
Les réseaux en immigration francophone (RIF) développent et mettent en œuvre des plans stratégiques et des plans d'actions concertés pour faciliter la promotion, le recrutement, l'accueil, l'intégration socio-économique, culturelle et favoriser la régionalisation de l'immigration. Chaque province et territoire a un RIF, sauf L'Ontario qui en contient trois et le Nunavut qui n'en a aucun. Il y a donc au total 14 réseaux en immigration francophone au Canada.

Les RIF travaillent de concert avec des représentants des gouvernements provinciaux et fédéraux. Ils sont appuyés d'une coordination communautaire qui aide à orchestrer les efforts de la communauté. La coordination facilite la création de partenariats porteurs dans le dossier de l'immigration francophone, notamment avec les employeurs et les municipalités et appuie la mise en œuvre des objectifs du Plan stratégique.

Les RIF sont chapeautés par la Fédération des Communautés francophones et acadiennes du Canada (FCFA). Ils s'appuient sur un modèle logique national afin de définir leur propre plan stratégique/plan d'action. Pour plus d'information sur les RIF au niveau national, visitez www.immigrationfrancophone.ca.
Contexte
La Coopérative d'intégration francophone de l'Î.-P.-É. (CIF) invite les organismes et institutions à soumettre une demande de financement pour des projets. La CIF a le pouvoir de décision final sur les demandes de projet. Certaines demandes pourraient être refusées si elles ne correspondent pas aux critères ou si son budget ne permet pas de réaliser l'activité.

Qui peut soumettre une demande de projet
Tout organisme à but non-lucratif ou institution scolaire de la province peut soumettre une demande de financement.

Le mandat et la mission de la CIF
Le projet doit être en lien avec la mission et le mandat de la CIF. La mission de la CIF est d'accueillir et d'intégrer à la communauté francophone,
des nouveaux arrivants et des immigrants tout en travaillant à la rétention et à la croissance démographique francophone à l'Île-du-Prince-Édouard.
Le mandat de la CIF est d'aider les nouveaux arrivants d'expression française qui viennent s'établir à l'Île-du-Prince-Édouard à faciliter leur intégration sociale, économique, éducationnelle et culturelle.

Modalités
  • Le demandeur doit rencontrer les critères et objectifs fournis par la CIF
  • Le demandeur doit remplir le formulaire « Demande de projet » fourni par la CIF
  • Le demandeur doit mentionner son partenariat avec la CIF (utilisation du logo, notamment) dans tous les documents faisant la promotion de l'activité
  • Le demandeur doit fournir une copie des annonces, affiches et autres documents promotionnels à la CIF pour ses dossiers
  • Le demandeur doit fournir un rapport final de son projet
Critères d'évaluation :
  • Le projet sensibilise la clientèle-cible (communauté, étudiants, employés, membres d'un organisme ou réseau social, etc.) à :
    • l'importance de l'intégration des nouveaux arrivants dans la communauté
    • la diversité culturelle, la discrimination ethnique, l'intimidation, et le harcèlement face aux nouveaux arrivants
Ou
  •  Le projet vise à jumeler des nouveaux arrivants à des membres de la communauté locale
Ou
  •  Le projet vise à intégrer des nouveaux arrivants à des activités culturelles, sportives ou éducatives
Transport en commun

Le transport en commun à l'Île-du-Prince-Édouard est encore peu développé, mais un réseau existe à Charlottetown et Summerside. Une navette fait également le trajet entre Charlottetown et Summerside. Ce service est assuré par Trius Transit (site en anglais seulement).

Maritime Bus assure le service de transport vers les autres provinces maritimes et le Québec.



Transport Aérien

L'aéroport international de Charlottetown (site en anglais seulement) dessert les villes de Montréal, Halifax, Toronto, Ottawa, New York (saisonnier) et Puerto Plata (saisonnier). 
famille-noir-shutterstockLe réseau en intégration francophone de l'Île-du-Prince-Édouard (RIF) est un regroupement d'organismes et d'institutions qui s'engagent à appuyer de façon concrète la communauté acadienne et francophone de l'Île-du-Prince-Édouard à accroître sa population. Ce réseau de concertation est basé sur la structure nationale des Réseaux en immigration francophone développée par Citoyenneté et Immigration Canada et la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada (FCFA). Au Canada, neuf provinces et deux territoires comptent des réseaux en immigration francophone. Cette approche permet aux communautés francophones d'exercer un leadership en matière de planification et de mise en œuvre d'initiatives et de projets dans le domaine de l'immigration. Dans le cas de l'Île-du-Prince-Édouard, la concertation s'étendra à tous les volets de la croissance démographique, soit l'immigration, la migration, le rapatriement, la refrancisation et la francophilie.

Rôle de La Coopérative d'intégration de l'Île-du-Prince-Édouard (CIF) au sein du RIF :
  • La CIF est membre du RIF.
  • La CIF assure une coordination pour la mise en œuvre de la planification stratégique en croissance démographique francophone dans la province.
  • Elle coordonne le RIF et en assure l'appui administratif et l'organisation matérielle.
  • La CIF est le porte-parole officiel du RIF. Toute communication officielle passe par la coordination du RIF.
  • La CIF a la responsabilité d'informer la communauté sur l'évolution des travaux du RIF.

Mandat
Le RIF a pour mandat d'assurer le développement des activités, des services et des ressources qui favoriseront une augmentation des effectifs démographiques acadiens et francophones de l'Île-du-Prince-Édouard.

Le RIF constitue le forum de concertation pour ses membres concernant leurs activités en matière de croissance démographique.

Objectifs
Les membres du RIF doivent identifier des résultats recherchés précis et mesurables à moyen et long terme concernant l'augmentation:
  • De la population de langue maternelle française
  • Du taux de transmission linguistique
  • Du nombre d'enfants inscrits dans les écoles de langue française
  • De la francisation de la population acadienne et francophone anglicisée
  • De la population francophile de l'Île-du-Prince-Édouard
  • Du nombre d'immigrants francophones à l'Île-du-Prince-Édouard
  • De l'appui des anglophones de l'Île sur l'épanouissement de la francophonie Insulaire.
  • Les membres du RIF doivent également définir des objectifs annuels issus d'un plan d'action global annuel.
Les membres
Les membres réguliers du RIF sont la Société Saint-Thomas-d'Aquin, le Collège Acadie Î.-P.-É., le RDÉE Î.-P.-É., la Commission scolaire de langue française de l'Î.-P.-É., la Fédération des parents de l'Î.-P.-É. et la Coopérative d'intégration francophone de l'Î.-P.-É. (CIF). Les membres observateurs sont le Bureau de l'immigration, de l'établissement et de la croissance démographique de l'Île-du-Prince-Édouard, le Secrétariat aux Affaires acadiennes et francophones, l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard (Études acadiennes), Immigration, Réfugiés et Citoyennté Canada, du Ministère de la main d'oeuvre et des études supérieures et Patrimoine Canadien.

En direct de Twitter

Calendrier

Aucun événement